web analytics

Le châssis qui a tout changé: l’évolution de la plateforme REV de Ski-Doo

Mis à part l’invention de la motoneige, il y a plusieurs dates à prendre en considération qui ont marqué son évolution. Nul doute que l’année 2003 a été un grand tournant pour celle-ci. Une nouvelle plateforme venait changer la donne pour le reste des années à venir.

*La première génération:

L’introduction du châssis REV pour l’année modèle 2003, sur certains modèles chez Ski-Doo, a changer la façon dont nous pratiquons la motoneige et ce fait n’est pas à nier. À l’époque, Ski-Doo affirmait que son équipe de concepts avancés avait tenté d’apporter un peu de positionnement de style motocross au monde de la motoneige en créant une position de conduite conçue pour l’action. Dans le même temps, les ingénieurs ont repensé la suspension avant, créant une construction de bras en A légère avec une action de déplacement supérieure pour absorber les bosses.

Le châssis REV lors de son lancement en 2003

Et tandis que des éléments comme le siège et d’autres composants ont été redessinés et réfléchis, la clé du REV 2003 était son cadre pyramidal. Le châssis REV avec ses différentes constructions pyramidales offrait six fois la rigidité en torsion du tunnel ZX inspiré des coureurs.

Une position plus avancée.

Le châssis REV a permis aux ingénieurs de déplacer la colonne de direction vers une position au-dessus du moteur et plus verticale pour s’adapter à la capacité d’un pilote à se tenir debout sur des sections de sentier accidentées. Le positionnement du moteur a été reculé de 2.6 pouces et abaissé de 1.25 pouce par rapport au châssis ZX du modèle MXZ de l’année précédente. L’idée était de centraliser la masse de la motoneige et du conducteur autour de l’axe du moteur, le point de pivot fonctionnel. En fait, la position de conduite REV par rapport à la position de conduite sur la plate-forme ZX s’est effectivement déplacée de 12 pouces vers l’avant et d’un pouce plus haut.

*La seconde génération

En 2007 BRP lança une nouvelle plateforme ultra-légère REV-XP pour ses motoneiges Ski-Doo 2008, qui étaient déjà les plus légères sur le marché. La nouvelle plate-forme donna une motoneige 10 à 15 % plus légère (environ 50 lb/23 kg) que ses modèles précédents, tandis que le châssis était 37 % plus solide.

Châssis REV-XP

Chaque élément de la plate-forme a été repensé pour un poids plus léger sans compromettre la durabilité. À titre de comparatif, la MX Z Adrenaline 600 SDI H.O. 2008 ne pesait que 428 livres, par rapport au modèle 2007 qui pesait 478 livres.

Une version améliorée mais qui conserve son ADN.

La plate-forme REV-XP était complètement nouvelle, des skis au pare-chocs arrière. Il a conservé l’ADN REV essentiel, comme une position de conduite centrée sur le conducteur, une masse centralisée, un cadre pyramidal et une suspension avant à double bras en A, mais ne partage que les commandes du guidon et les skis Pilot. Tout le reste était nouveau et amélioré.

Avec des changements radicaux à tous les niveaux, BRP a ajouté une énorme flexibilité à la position de conduite centrée sur le conducteur. Il y a plus d’espace pour les jambes (8 po/20 cm) et une position assise légèrement plus haute (1 po/2,5 cm). Ces changements rendaient les motoneiges plus confortables pour les pilotes aux jambes plus longues et cela permettait également aux adeptes soucieux de la performance d’avancer plus loin pour aider à la conduite sur sentier et en montagne. L’espace supplémentaire a été rendu possible en déplaçant l’arbre intermédiaire et l’embrayage secondaire au-dessus du tunnel.

Châssis REV-XR avec le moteur 4-TEC

Un 4 temps performant!

Je m’en voudrais de passer sous silence l’introduction de la déclinaison du REV-XR en 2009 pour le moteur 4 temps 1200cc 4-TEC (1170cc, 3 cylindres). BRP a vendu un nombre presque incalculable de ce modèle en lien avec ce moteur plus propre que les moteurs 2 temps à l’époque. La grande nouveauté ici est donc vraiment le tout nouveau moteur 1200 4-TEC. Il s’agissait du premier 4 temps de « performance » qu’ils ont fabriqués spécifiquement pour une motoneige.

Cette plate-forme a été conçue pour être plus musclée et capable de gérer la taille et le couple supplémentaires de ce nouveau 1200 4-TEC. La version XR est légèrement plus grande, mais esthétiquement très similaire avec une protection contre le vent amélioré également. 

De nombreuses pièces sont en fait interchangeables avec les châssis XP. La plupart des différences résident dans les panneaux de carrosserie et le compartiment moteur. Les suspensions sont à peu près les mêmes, avant et arrière.

Châssis REX-XU

Une version pour les modèles utilitaires.

C’est également en 2009 que nous avons été témoin de la nouvelle itération du châssis REV-XP. La REV-XU fut une nouvelle variante utilitaire plus légère que l’on retrouvait sur leurs modèles utilitaires sport Expedition.

*REV 3.0:

Le millésime 2013 fut l’introduction de la troisième génération de châssis REV par la mise en place du REV-XS. Cette suite logique de cette nouvelle conception venait résoudre plusieurs problèmes qui manquaient au XP, telle qu’une meilleure protection contre le vent, un mouvement ergonomique plus facile d’avant en arrière et de gauche à droite pour le conducteur et une capacité de stockage à bord limitée.

Châssis REV-XS

Son esthétisme était incontestablement renouvelé. Les panneaux de carrosserie plus lisses et plus arrondis ont fière allure et donnent au nouveau châssis REV-XS un look résolument moderne tout en maintenant un poids global extrêmement léger.

Plusieurs améliorations notoires:

Un nouveau design de phare, le nez de la motoneige a été remodelé et certaines bouches d’aération du corps sont quelques-unes des améliorations qui ont marqué cette nouvelle génération. Une autre belle innovation fut le compartiment de rangement chauffé (boîte à gants) au-dessus des jauges entre le pare-brise, chauffé par la chaleur ambiante diffusée depuis le compartiment moteur. Les autres caractéristiques du XS sont un feu arrière à DEL, un nouveau pare-neige et les marchepieds ont un bord en aluminium extrudé beaucoup plus rigide qu’auparavant. Cependant, il est à noter qu’il n’y a pas eu de changement de géométrie ou de suspension avant par rapport au châssis REV-XP.

châssis
Châssis REV-XM pour les motoneiges de montagne

Motoneiges de montagnes

Du côté des motoneiges de montagnes, la plateforme REV-XM remplace la REV-XP (sauf pour la Summit Sport), c’est un châssis rigide pour la conduite en montagne, plus elle est « stiff » et légère, mieux c’est.

De plus, les marchepieds du REV-XM ne fléchissaient pas lorsqu’ils étaient piétinés par un pilote agressif lorsqu’ils se déplaçaient d’un marchepied à l’autre. Ils avaient des trous de décharge de neige larges et spacieux qui empêchaient la glace et l’accumulation de neige.

*La quatrième génération:

Pour 2017, Ski-Doo a introduit sa plateforme REV de 4e génération, amenant encore une fois les performances de la motoneige vers de nouveaux sommets. Le principe premier de cette innovation était de développer ensemble la plate-forme et le moteur de la motoneige.

châssis
Châssis REV GEN 4

L’équipe a créé un bloc moteur étroit Rotax 850 E-TEC et l’a centré latéralement dans le châssis. Cela a centralisé les masses de manières spectaculaires pour une maniabilité plus réactive et permis une ergonomie radicalement étroite permettant l’agilité du pilote.

Par conséquent, le même effort est nécessaire pour tourner à gauche autant qu’à droite. En fait, la répartition du poids d’un côté à l’autre est de 50/50. L’équipe de conception s’est concentrée intensément pour permettre aux conducteurs d’en faire plus, mais aussi de conduire la motoneige de différentes façons. Il y a beaucoup plus d’espace pour bouger avec la conception étroite, à la fois d’un côté à l’autre et de l’avant à l’arrière. Lorsque vous combinez la plate-forme ultra-réactive et centrée sur la masse avec autant d’espace pour bouger, les pilotes peuvent facilement trouver le style de conduite qui leur convient.

Des panneaux plus étroits.

La géométrie à l’avant a été modifiée, ajoutant un pouce supplémentaire de débattement. Les panneaux latéraux sont rétrécis d’environ 2 pouces de chaque côté, ils ont un profil unique que Ski-Doo appelle « Ergo Step » et le nez de la motoneige est nettement plus court.

Dans cette nouvelle itération, le pilote est avancé encore 4 pouces sur la plate-forme REV Gen 4. Ceci est accompli grâce au moteur rétréci et centré, permettant au pilote de mettre ses genoux bien en avant.

La batterie est maintenant située à l’arrière du siège. La suspension rMotion fut de retour avec des ajustements mineurs. Les pieds du pilote sont maintenant entièrement exposés, ce qui permet des mouvements plus amplifiés lors des virages.

*La toute nouvelle génération:

Lors de la présentation des motoneiges 2023, Ski-Doo nous a fait l’honneur d’introduire la 5e génération de son châssis REV. Lors de sa première année d’introduction, il était seulement disponible en corrélation avec le moteur 2 temps 850 E-Tec sur certains modèles autant pour les motoneiges de montagne que de sentiers.

châssis
Châssis REV GEN 5 en configuration de sentier

Tout débute par des panneaux de carrosserie plus étroits qui s’adaptent plus étroitement au fonctionnement interne sous le capot. Sur les motoneiges de sentier, l’attribut le plus notable est un look plus aérodynamique, un devant un peu en forme de bec et des phares à DEL dynamiques qui sont considérablement plus lumineux que les phares qu’ils remplacent.

Parmi les autres caractéristiques partagées entre les motoneiges de sentier et les machines de montagne, citons de nouveaux interrupteurs, un moteur soutenu par quatre supports au lieu de trois pour moins de vibrations et l’option d’un nouveau cadran numérique super high-tech qui peut être commandée au printemps.

Une version montagne très effilée.

Le châssis REV Gen 5 offre plus de particularités pour les motoneiges de montagne. Ski-Doo a encore réduit les choses, rasant 3 pouces de largeur totale entre les panneaux de carrosserie tout en rétrécissant les marchepieds d’une quantité similaire. Ces marchepieds présentent un design beaucoup plus ouvert, en particulier à l’avant, pour laisser plus de neige glisser à travers les orifices.

De plus, les pièces de carrosserie des motoneiges de montagne REV Gen5 présentent de nombreuses caractéristiques intéressantes, notamment un protège-embrayage intégré au panneau latéral, une porte de panneau latéral plus petite qui permet d’accéder au réservoir d’huile et une prise d’air qui se déplace vers le haut du pare-brise.

Conclusion

En conclusion, nul doute que Ski-Doo a fait avancer d’un pas de géant l’industrie de la motoneige par ses innovations. Ceci n’est qu’un bref résumé et les grandes lignes des derniers 20 ans chez ce manufacturier. Même si nous pensons qu’il a atteint le summum, il nous surprend encore année après année. Il faut se l’avouer, l’avenir est florissant chez notre manufacturier de Valcourt!

D’autres articles concernant Ski-Doo ici:

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.