Ski-Doo Renegade XR-S 2022, le plaisir y est!

Cet hiver, j’ai fait l’essai court terme du Renegade XR-S 850 2022 sur une journée d’environ 425km. Voici mes impressions.

Motorisation et nouveautés.

Pour 2022, toujours deux choix de motorisations pour la version XR-S.  Nous retrouvons toujours le moteur 850 E-TEC de 165hp en version 2 temps que l’on connaît depuis plusieurs années chez Ski-Doo. Une nouveauté pour le modèle XR-S 2022, on améliore le 900 Ace Turbo par une nouvelle révision, soit le moteur 900 Ace Turbo R. La puissance de cette version passe de 150hp à 180hp, ce qui est définitivement une belle amélioration et la place maintenant sur le même terrain que ses compétiteurs. Je note aussi deux autres nouveautés pour 2022. Tout d’abord, la possibilité d’ajouter en option la suspension semi-active Smart Shox. Ensuite, l’ajout de deux ensembles de points d’attaches LinQ à l’arrière de série, ce qui permet d’ajouter des accessoires plus facilement qu’autrefois.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques principales de l’ensemble XR-S :

  • Ensemble d’amortisseurs KYB† PRO de haute performance
  • Affichage ACL couleur de 7,8 po de largeur avec BRP Connect
  • Suspension avant RAS X
  • Suspension arrière rMotion X
  • Démarreur électrique
  • Marchepieds RS
  • Poulie pDrive
  • Position de la colonne de direction avancée (850 E-TEC®)
  • Système de direction à deux pivots
  • Bloc d’élévation réglable vers l’avant
  • Protège-mains transparents
  • Prise de pied ouverte
  • Choix de skis : Pilot X ou Pilot TX (disponibles avec QAS)
  • Module de commandes multifonction rétro-éclairé au guidon
  • Ensemble Ajustements en option : Système rMotion X Quick Adjust et skis Pilot TX
  • Choix de chenilles RipSaw de 137 X15 X1.25 po ou Ice Ripper XT 137 X15 X1.25po ou 137 X15 X 1.5po

Mon essai.

Ça faisait quelques années que je n’avais pas fait l’essai d’une Renegade avec un moteur 2 temps et j’avais bien hâte de débuter mon essai. Je préfère de beaucoup la combinaison du moteur 850 avec son châssis plus court autant du côté look que de l’aspect poids & maniabilité.  Depuis les débuts du moteur 850, j’apprécie toujours sa puissance linéaire, les accélérations et les reprises sont bonnes. En sentier, j’ai un petit faible pour la chenille Ice Ripper qu’équipe la motoneige d’essai, du fait qu’elle est cloutée et qu’elle permet une plus grande stabilité lorsque les sentiers sont glacés. La position de conduite est bonne, avec l’ajustement du guidon, c’est encore mieux pour moi. Sans négliger que le siège est  moelleux.

Yamaha Sidewinder SRX LE 2022 …. INDÉTRONABLE

Certains diront que le siège est un peu trop mou pour une motoneige de performance, mais je ne le changerais pas. Côté écran et ergonomie, c’est bien. L’écran est de la bonne grosseur et la quantité d’informations qu’elle procure est tout simplement intéressante, surtout celle partageant les statistiques de trajets.  Les boutons aux guidons sont bien situés. Les skis Pilot X de la version XR-S qu’équipent la motoneige d’essai apportent une excellente maniabilité, peu de louvoiement.

La combinaison de la suspension avant RAS X et arrière rMotion X apporte définitivement un meilleur contrôle de la Renegade XR-S dans les courbes par rapport aux suspensions de l’ancienne génération. Les skis lèvent moins, la motoneige reste stable et semble collée aux sentiers plus que jamais.  La conduite est aussi plus prédictive. La suspension n’était pas réglée de façon optimale, trop ferme pour mon poids. Il faut comprendre que cette motoneige d’essai n’avait malheureusement pas le module SDCU installé pour les amortisseurs Smart Shox, donc aucun ajustement possible excluant la précharge des amortisseurs. Il faisait très froid lors de ma journée de tests, je me suis contenté des ajustements de la motoneige que j’avais sous les mains.

Smart Shox

J’ai eu la chance, en début de printemps 2021, de faire l’essai de la suspension et des amortisseurs Smart Shox sur une Mach Z 2022. Bien que ce soit sur une très courte distance, ça me permet aussi de vous donner mes premières impressions. Le mode Confort est quand même assez souple, le mode est vraiment fait pour rouler en sentiers de façon normale. C’est très confortable à rouler, surtout en combinaison avec le siège moelleux. Par contre, vous atteindrez certaines limites si vous roulez de façon agressive en mode Confort.

En mode Sport ou Sport +, c’est exactement à ce point que j’ai remarqué les qualités de ces amortisseurs et du travail de la suspension. J’ai pu exploiter la motoneige à son plein potentiel, c’est-à-dire que les amortisseurs de la motoneige absorbent excessivement bien les bosses. C’est définitivement mieux que ce j’ai expérimenté dans le passé, tout simplement parce que la compression et le rebond des amortisseurs sont gérés électroniquement par différents capteurs installés sur la motoneige. Là où c’est d’autant plus impressionnant, c’est en arrivant dans les courbes. La motoneige reste droite et je trouvais de façon générale que je déportais moins sur le côté, surtout pour une motoneige 4 temps. Sans agir de façon téméraire, j’ai eu une impression de confiance, que je pouvais encore en donner plus, que je pourrais prendre une courbe plus rapidement, mais aussi en sortir plus rapidement.

Premières impressions : Switchback Assault 2022

En terme de différences entre le mode sport et sport +, je n’ai pas trouvé de différences très apparentes si ce n’est que le mode Sport + est plus ferme. Voici maintenant la question que beaucoup se posent. Est-ce que les Smart Shox valent la peine? La réponse c’est absolument. Sont-ils essentiels ?  Pas nécessairement. Si c’est une question monétaire, la qualité des amortisseurs KYB Pro font un très bon travail, même sans électronique. Ce sont loin d’être des amortisseurs d’entrée de gamme.

Moteur 900 Ace Turbo R

L’essai de la Mach Z me permet aussi de faire un parallèle sur la version à moteur 4 temps de la XR-S. Pour ceux qui achèteront la version XR-S avec le moteur 900 Ace Turbo R, je dois dire qu’on remarque tout de suite la différence de puissance avec la version non « R ». Bien que la motoneige soit plus lourde, l’accélération est tout de même impressionnante. On ne sent pas vraiment de turbo lag, la puissance est livrée presque instantanément. Je dois aussi ajouter que le système iTC à câble apporte aussi une grosse amélioration par rapport à l’ancien système, c’est beaucoup moins agaçant que par le passé. D’un côté rationnel, j’aurais tendance à guider mon choix sur le 4 temps.

Améliorations

Au niveau de ses faiblesses, toujours un système de lumières peu efficace, en retard sur la compétition. Aussi, je ne suis pas un grand fan de la roulette pour le contrôle de l’écran et des options.L’idée de la roulette n’est pas mauvaise en soi, mais il est difficile de l’utiliser en conduisant et de continuer à garder les yeux sur les sentiers.  De plus, je ne trouve pas que cette interface est intuitive, il y a définitivement place à l’amélioration. Tout de même, c’est une mise à jour majeure de ce que l’on avait auparavant.

Une autre chose que j’aime moins chez Ski-Doo dernièrement est le point suivant. Par le passé, la version XR-S avait toutes les options possibles incluant la meilleure suspension, des skis ajustables mis à part le choix de chenilles. Aujourd’hui, on a maintenant deux choix de moteurs, deux choix d’amortisseurs et un troisième choix si l’on prend les skis Pilot TX avec ajustement QAS en option, ce qui change drastiquement le prix, mais ce n’est pas le point. C’est surtout que je crois qu’on retire au modèle XR-S une certaine notoriété. C’est-à-dire, l’exclusivité d’un modèle haute performance 2 temps avec toutes les dernières technologies chez Ski-Doo, rien de moins.

Conclusion

Au final, j’apprécie beaucoup la Renegade chez Ski-Doo, dans toutes ses déclinaisons. Je crois fermement que Ski-Doo possède l’une des meilleures combinaisons de suspensions et amortisseurs sur le marché pour une motoneige de sentier avec la Renegade XR-S.  Une motoneige bien adaptée pour le climat du Québec pour ceux qui font majoritairement du sentier, avec une panoplie de modèles, d’options et une diversité de choix de moteurs. C’est toujours l’une de mes motoneiges préférées. Ceux qui ont eu la chance de mettre la main sur le modèle XR-S en 2022 avec la suspension Smart Shox, que ce soit en version deux temps ou quatre temps ne seront assurément pas déçus.

Essai printanier du Ski-Doo Mach Z 2022

Je dois par le fait même donner le crédit à BRP et son réseau de concessionnaires, parce que même si le module SDCU n’était pas installé dans notre cas, j’ai pu rouler début février. Ils ont tout mis en place pour que l’on puisse faire nos essais cet hiver et tout pour satisfaire la clientèle, considérant la pandémie. J’aimerais remercier BRP ainsi que motoneiges.ca de m’avoir permis de faire cet essai.

Auberge du Draveur - Motoneige