Lorsque j’ai reçu cette paire de gants, je me suis demandé : qu’est-ce qui est nécessaire sur une paire de gants de motoneiges? Ils doivent être Imperméables, de bonne fabrication, confortables et à juste prix.

Imperméable

Ma première réaction lorsque j’ai reçu ces gants fut d’essayer de les mouiller …Plus facile à penser qu’à réaliser. Je les ai mis à l’eau dans mon évier de cuisine. À ma grande stupéfaction, ils sont demeurés secs durant toute la baignade. D’un point de vue de l’imperméabilité, ils sont donc parfaits. Aucune fuite de l’extérieur ne rentre dans ceux-ci.

Fabrication

Pour ce qui est de leur fabrication, je remarque que toutes les portions en contact avec la motoneige sont en cuir. Cela fait donc mon bonheur, car je trouve important d’avoir un matériel résistant sur les portions où il y a le plus de friction. Les paumes et les pouces sont doublés avec une couche de suède texturé qui confère plus d’adhérence et de durabilité. L’arrière du gant est recouvert de textiles de différentes textures, ceux-ci font bien le travail au niveau du style : le gant est très beau à mon avis.

Puisque les gants sont 100% imperméables, je concède que les surfaces qui ne sont pas en cuir font le travail et permettent d’économiser un peu sur le coût de production. Une coiffe en néoprène termine l’ensemble et celle-ci est munie d’une attache à velcro et d’un système qui sert le gant sur le poignet. Ce système permet de faire un meilleur sceau avec votre manteau pour garder la neige à l’extérieur. Toutefois, ces gants sont difficiles à enfiler, ils me prennent généralement plus de temps que mes gantelets.

Confort

Pour ce qui est du confort, la première chose que l’on remarque, c’est la douceur de la doublure intérieure. Celle-ci est très douce et offre une bonne sensation au niveau de la main. À noter que celle-ci est fixe et ne peut être retirée pour le séchage. Dans l’ensemble, on est bien avec ces gants. Un seul point m’irrite au niveau de la paume : j’ai l’impression que le matériel se boudine à l’intérieur de la main lorsqu’on ferme les doigts. Autrement, c’est réussi comme expérience. Au niveau de l’isolation, on parle d’un niveau modéré, avec une paume légèrement isolée (40g) et le dos de la main avec un peu plus d’isolation (70g). C’est le gant que je porte pour les journées froides une fois sur le terrain de jeu.

Plateforme Marlon Xplore Pro II- année 2

Il peut aussi être porté lorsqu’il fait plus chaud que -20 degrés pour votre entrée dans la montagne. Pour ce qui est de l’humidité, celle-ci proviendra du pilote et de la neige si vous retirez vos gants. Pour mes journées normales, deux paires de gants m’ont suffi. En entrée et au retour, j’utilise un gantelet. Dans le terrain de jeu, je porte les Freeride.  Au niveau de la précision, ces gants sont quand même assez épais, alors ils n’offrent pas beaucoup de motricité fine.

Qualité prix

Sont-ils à juste prix? Ces gants se vendent une centaine de dollars et je dois avouer qu’ils les valent. Le cuir me semble de bonne qualité, de même pour le suède des paumes. Les textiles sont imperméables. Les doublures douces au toucher. Dans l’ensemble, le produit est réussi. Si vous recherchez une paire de gants polyvalente : vous l’avez trouvée. Non, ce ne sont pas les gants les plus chauds de la terre, ou les plus précis, mais ce n’est pas l’effet recherché pour des gants touche-à-tout. Ils sont durables, imperméables et abordables. Comme on dit : ils font le travail. Ils m’ont offert un hiver confortable, sans bavure alors je leur lève mon casque. Là-dessus, je remercie 509 pour cet essai. Sur ce, je vous souhaite une belle saison!

Auberge du Draveur - Motoneige