web analytics

Polaris Indy VR-1 850 2022 — La plateforme Matryx, une belle évolution!

L’hiver dernier, j’ai eu la chance de faire l’essai court terme d’un Polaris Indy Vr-1 850 2022 sur plus de 300km. Voici mes impressions.

Motorisation et nouveautés de la Polaris Indy Vr-1 850 2022

Pour débuter, Polaris est l’une des compagnies très actives ces dernières années et amène beaucoup de nouveautés dans toute sa gamme de motoneiges. On note par exemple l’ajout du moteur 850cc Patriot en 2019 ainsi que l’ajout de la plateforme Matryx et du moteur Patriot 650 en 2021. N’ayant jamais fait l’essai de la plateforme Matryx et possédant une motoneige avec la plateforme Axys, j’étais curieux de voir si cette nouvelle plateforme fait vraiment une grosse différence.

Pour 2022, deux motorisations chez Polaris pour l’Indy VR-1. Soit le moteur Patriot 650cc qui développe autour de 130hp ainsi que le moteur 850cc Patriot. C’est ce dernier moteur que je ferai l’essai pour laquelle la performance se situe autour de 170hp.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques principales du Polaris Indy VR-1 650 et 850 2022:

  • Moteur 650 Patriot — 2 cylindres — 650cc. (2 temps) — Moteur 850 Patriot — 2 cylindres — 840cc. (2 temps)
  • Rouage d’entraînement: P-85 / TEAM® LWT
  • Amortisseurs avant: WER® Velocity
  • Suspension avant: Matryx. 9.3 po de débattement.
  • Suspension arrière : PRO-CC 16,2 po de débattement.
  • Amortisseur central: WER® 2″ C/A
  • Amortisseur arrière: WER® Velocity
  • Chenille: 15 x 137 x 1.25 Ice Ripper XT, 15 x 137 x 1.35 Cobra, 15 x 137 x 1.5 Storm 150.
  • Poids estimé: 467lbs (650cc),476 lb (850cc)
  • Capacité essence: 43,5 L
  • Skis : PRO-STEER
  • Distance entre les skis: 42,5 po
  • Écran : Polaris 7S, 7 pouces.
  • Choix de pare-brise: protège-mains (aucun), MATRYX moyen fumé, MATRYX grand fumé.

Matryx VS Axys 

Polaris s’est donné comme but sur cette nouvelle plateforme Matryx d’améliorer l’expérience de conduite en mettant un focus sur le contrôle et le maniement de la motoneige. Tout ça, sans nécessairement changer la dynamique de la plateforme Axys. Pour se faire, Polaris a travaillé fort à balancer, mais aussi abaisser le centre de gravité de ses motoneiges. Le Châssis a été remodelé pour donner plus d’espace au conducteur pour bien manœuvrer la motoneige.

Le siège est un pouce plus bas que sur l’Axys, la portion du châssis qui fait face au conducteur est plus étroite de 4,8 pouces, ainsi que les marchepieds de 3 pouces. Lorsque l’on est assis, on note que la position du réservoir d’essence est différente et plus mince que sur la plateforme Axys. Pour ce qui est du restant des composantes, la suspension arrière ainsi que les amortisseurs sont similaires, mais avec une calibration différente. Le rouage d’entraînement demeure aussi inchangé.

Esthétiquement, je suis un peu ambigu sur le look. J’ai personnellement un peu de misère à m’habituer avec le look global de la motoneige et de ses lumières. Je préfère le look de l’ancienne génération sur ce point

Premières impressions.

Lors de mon essai, j’ai tout d’abord trouvé que la position de conduite est tout simplement naturelle, je ne trouve rien de négatif à dire. La position de conduite est aussi un peu plus basse que sur la plateforme Axys. Je me sens à l’aise sur la motoneige et en pleine confiance. La position de mes jambes est moins large que sur ma motoneige personnelle (plateforme Axys) et j’apprécie que le châssis soit plus étroit.

Lors de ma journée, il faisait très froid et je dois mentionner que le nouveau Châssis protège un peu mieux du vent que sur l’ancienne génération. Pour ma grandeur et mon gabarit (5p10, 185lbs), j’ai une position de conduite exemplaire et un sentiment de confiance que je n’ai pas avec toutes les motoneiges.

Polaris Indy Vr-1 850 2022

Performances et comportement général

Au niveau des performances, le moteur 850 Patriot fait amplement le travail depuis 2019. Aucun changement avec la motoneige d’essai. Les accélérations sont bonnes, la puissance est linéaire et les reprises sont bonnes. D’un côté personnel, j’adore aussi la maniabilité de la motoneige avec ce moteur deux-temps, ayant moins de poids.

La suspension avant est une force chez Polaris depuis longtemps. À mon avis, elle est toujours l’une des meilleures suspensions de toute l’industrie. La suspension arrière fait aussi le travail, mais est moins impressionnante.

Je me sens littéralement en contrôle de la motoneige, elle reste bien agrippée au sol, peu importe les conditions du terrain, elle colle aux sentiers.  La conduite est précise, aucun louvoiement et je remarque que la motoneige est stable.

De plus, les skis ne se soulèvent pas souvent et je peux par expérience mentionner qu’elle le fait beaucoup moins que sur la plateforme Axys. Les amortisseurs sont de bonne qualité, ajustables en compression et rebond. Je me dois de noter que le système de freinage est aussi excellent, ce qui ajoute à l’agrément de conduite globale.

Ergonomie de la Polaris Indy VR-1 850 2022

Côté ergonomique, les boutons sont bien placés aux guidons et la relocalisation de la clé derrière le guidon est très appréciée pour ma part. L’écran principal de 7 pouces est tout simplement un charme à utiliser, mais pour ma part je n’aurais pas besoin qu’elle soit si grosse. L’interface est très intuitive et quand même facile à utiliser. J’aime la disposition et les modifications que l’on peut porter à l’affichage pour la mettre à notre goût.

Polaris Indy Vr-1 850 2022

Quoi dire de la fonction et des trois modes d’ajustement des poignées chauffantes au degré près ? Simplement que Polaris a eu une excellente idée. Il s’agit littéralement d’un système différent de la compétition qui est aussi simple à utiliser. Pour 2022, globalement, cette interface est ma préférée de l’industrie.

L’espace directement sous l’écran est bien pensé et quand même assez grand, même chose pour l’espace sous le siège. Les panneaux de la motoneige sont vraiment mieux faits et plus simples à ouvrir que sur la plateforme Axys. Au final, tout semble mieux fixé. Je me dois de mentionner que je n’aime pas beaucoup le look des lumières, mais elles sont tout simplement très efficaces en soirée.

Améliorations souhaitées

J’aimerais porter à l’attention que Polaris ne dévoile pas la puissance exacte de ses motoneiges, une stratégie que je ne comprends absolument pas et dont je déplore depuis des années. De plus, autant il est positif de mentionner que les miroirs sont de série sur cette motoneige ce qui est rare, ils sont malheureusement situés bien trop bas. On doit trop se pencher la tête vers les bas, ce qui nous fait quitter les yeux de sur la route.

Je comprends que c’est plus beau esthétiquement de l’avoir fait ainsi, mais ils sont difficiles à utiliser. D’un point de vue personnel, j’aimerais voir une nouvelle suspension arrière qui se fait assez vieillissante autant sur les modèles Indy (Pro CC).

Conclusion

Pour terminer, la plateforme Matryx est une belle amélioration par rapport au Chassis Axys. Tout de même, les changements apportés ne sont pas aussi marginaux que par le passé lorsque Polaris a passé de la plateforme PRO vers AXYS. La plateforme est à mon avis une évolution logique de la plateforme Axys qui fonctionnait déjà très bien.

Sommes toutes, j’ai tout simplement adoré le Polaris Indy VR-1 850.  Cette motoneige se situe définitivement au sommet des motoneiges de performance en sentiers chez Polaris. Un gros merci à Polaris ainsi que motoneiges.ca pour cet essai.

Consultez d’autres articles concernant Polaris:

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.

Auberge du Draveur