Ski-Doo Renegade Enduro 900 ACE Turbo (130) 2022 – Bilan de fin de saison

Cette saison, grâce à la collaboration du concessionnaire BRP Les Motoneiges Géro de St-Jean-de-Matha, j’ai eu la chance de faire l’essai de la Renegade Enduro 900 ACE Turbo (130) 2022 de Ski-Doo. C’est un modèle reconnu pour sa conduite sportive, confortable et qui permet d’effectuer de grandes randonnées avec le sourire.

Après un hiver complet au guidon de cette motoneige, je suis prêt à vous fournir mes commentaires.

Moteur Rotax 900 ACE Turbo

Le nouveau moteur 900 Ace turbo m’a impressionné par sa performance, même si ce dernier possède 20hp de moins que son prédécesseur.

Le moteur est doux, performant et linéaire à l’accélération. Le couple ressenti est excellent à tous les régimes et la plage de puissance est constante. Ce moteur offre 130 HP, soit un niveau de puissance très recherché par les motoneigistes à la fois adeptes de performance et de randonnées.

J’ai été surpris par l’économie d’essence de ce moteur. Après avoir roulé des milliers de kilomètres en compagnie d’amis motoneigistes qui possédaient des Renegade Enduro 900 Ace atmosphérique, je peux vous confirmer que la consommation d’essence de ce moteur est presqu’identique à celle du moteur 900 Ace atmosphérique.

Avec ce moteur turbo, la conduite est très agréable, que ce soit en mode standard ou sport.
Le mode standard offre une performance qui est optimisée pour la conduite en sentier, soit des accélérations vives, mais avec un niveau de réponse qui est prévisible.

En mode sport, les accélérations sont beaucoup plus vives. Ceci est idéal pour une poussée d’adrénaline. Pour une pression identique sur l’accélérateur, vous allez rouler plus rapidement avec le mode sport. De plus, contrairement au modèle turbo précédent (150 hp) avec lequel était préférable de conduire en mode standard dans les sentiers avec des virages serrés, on se sent très à l’aise avec le mode sport de ce moteur turbo(130) dans tous genres de sentiers.

Par ailleurs, la compression du moteur est beaucoup moins forte en décélération comparativement au moteur turbo de 150 hp.

Le mode ÉCO est également offert, mais je n’ai pas eu à m’en servir étant déjà comblé par l’économie réalisée dans les deux autres modes.

Suspension

Pour 2022, la Renegade Enduro est offerte avec la suspension rMotion X couplée à un amortisseur à air à l’arrière et RAS X à l’avant. L’amortisseur à air vient ajouter du confort à la rMotion X qui est déjà au départ très performante. Peu importe la qualité des sentiers, je pouvais toujours trouver le bon niveau d’ajustement pour rendre mes randonnées agréables et empêcher de “cogner dans le fond”.


La suspension de type RAS X avec amortisseurs HPG offre un débattement supérieur de près de 1 pouce comparé au RAS 3. Elle permet aussi de changer l’écartement entre les skis en offrant trois possibilités soit 42,1 – 43,0 – 43,9 pouces. Normalement, on retrouve un écartement de 42,4 pouces sur la majorité des autres motoneiges de BRP. J’ai choisi d’installer les skis à 43,0 pouces. J’ai trouvé la motoneige très stable et les skis ne cherchaient pas à lever en virage.

suspension RAS X et le ski Pilot TX

Les nouvelles suspensions rMotion X et RAS X sont tellement performantes que BRP a dû fabriquer un nouveau ski qui complète le mariage avec les suspensions X.

L’enduro vient équipé des skis Pilot TX qui permettent de changer la profondeur de la lisse dans la neige en fonction de nos préférences et conditions des sentiers. J’ai tenu l’ajustement de la profondeur de la lisse presqu’au minimum tellement la configuration du ski permettait à celui-ci de bien mordre dans les sentiers sans demander trop d’effort pour tourner.
Je n’ai presque pas senti de louvoiement et les skis n’ont jamais cherché à lever dans les courbes.

On se retrouve donc avec une motoneige qui est très confortable et agréable à conduire.

L’empreinte du ski dans la neige

Équipements divers

La motoneige est munie du nouveau cadran à affichage panoramique ACL couleur de 7,8 po de largeur. Il offre une excellente visibilité des paramètres de fonctionnement. On y retrouve toute l’information pertinente soit entre autres: la vitesse, les révolutions par minute, la température du moteur, la distance parcourue, l’heure, etc. Personnellement, j’aimerais que les chiffres qui donnent la température du moteur, la distance et l’heure soient plus gros.

On a trois choix d’affichage : clair pour le jour, sombre pour le soir et automatique. Je préférais l’affichage clair car je trouvais plus facile de visualiser l’information.

Le cadran numérique en mode clair
En mode sombre

On peut aussi y connecter l’application BRP Connect qui permet d’avoir la carte des sentiers et notre positionnement. On installe notre cellulaire dans l’étui chauffé qui se trouve dans la boite à gants, on le branche dans la prise USB et le tour est joué. On peut ajuster la carte selon nos préférences, par exemple en zoom ou en plan large pour voir plus loin.

L’étui chauffé et la prise USB

Cependant, je suis une personne qui prend beaucoup de photos avec mon cellulaire et j’ai remarqué que je dois le débrancher de la prise USB pour prendre mes photos car le fil nous empêche de s’éloigner de la motoneige. Ce serait agréable que le tout fonctionne via bluetooth vu qu’en plus, ce dispositif est déjà disponible avec BRP Connect.

Côté miroir, la visibilité est excellente vers l’arrière. Je n’ai pas à faire d’effort pour vérifier si on me suit.

Le pare brise ajustable est très apprécié, avec le froid qui a sévit tout au long de l’hiver, je l’ai trouvé très utile.

Le siège chauffant est aussi toujours apprécié.

Visibilité arrière avec les miroirs
Parebrise ajusté au maximum
Parebrise ajusté au minimum

En plus des miroirs et du pare brise ajustable, “Les motoneiges Géro” m’ont aussi installé des grattoirs à glace, des lumières auxiliaires DEL et des phares longue portée DEL.
Pour les grattoirs à glace, c’est beaucoup moins stressant de savoir qu’on va pouvoir rouler même si les conditions du sentier ne sont pas propices au refroidissement du moteur et des glissières.

Les grattoirs à glace

Étant donné que l’éclairage de base de la motoneige est vraiment minimum, les lumières auxiliaires DEL et les phares auxiliaires DEL longue portée offrent tout un changement. En plus de très bien voir les sentiers de nuit, on est très bien vu le jour par les autres motoneigistes.

Avec les lumières et phares auxiliaires DEL de nuit
Voyez la différence d’éclairage de jour
Avec les phares d’origine de nuit

Traction

Cette motoneige pouvait être commandée avec la chenille Ripsaw ou Ice Ripper de 137 X15 X1.25 . Nous avons essayé la Ripsaw et personnellement, je préfère de loin la Ice Ripper qui est cramponnée. Elle est beaucoup plus sécuritaire dans les sentiers glacés, des conditions qui malheureusement arrivent beaucoup trop fréquemment.

Chenille Ripsaw

Expérience globale de conduite

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé mon expérience de conduite avec la Renegade Enduro 900 ACE Turbo.

C’est une motoneige confortable, performante, facile à conduire et économique.

Je peux facilement cumuler les kilomètres et ne suis pas fatigué à la fin de mes randonnées. Plus je roule avec et plus je veux faire du kilométrage.

En terminant, j’aimerais remercier Les Motoneiges Géro, un concessionnaire BRP de Saint-Jean-de-Matha, pour le prêt de cette motoneige dans le cadre de cet essai long terme. Je vous invite d’ailleurs à aller rencontrer l’équipe de Géro en magasin pour voir les nouveautés Ski-Doo et Can-Am hors route.