Après une tempête de neige, nous sommes les premiers dans les pistes avant même de croiser les surfaceuses. Je ne compte plus le nombre de fois où moi et mes groupes d’amis nous nous sommes pris dans la neige avec nos motoneiges. C’est sans compter le nombre de fois que nous avons dépanné d’autres motoneigistes sur le chemin. Une des méthodes les plus efficaces pour se sortir de l’embarras est de dégager le devant de la motoneige pour ensuite tirer sur le patin pendant que quelqu’un appuie tranquillement sur l’accélérateur pour se sortir. C’est exactement ce à quoi sert le StuckMate. Le StuckMate est un outil pour contrôler l’accélérateur à distance et nous permettre en même temps de tirer sur un patin avant de la motoneige. Auparavant, il fallait un minimum de deux personnes pour faire cette manœuvre. L’avantage du StuckMate est que l’on peut maintenant se sortir seul du pétrin, bien que ce soit toujours plus simple lorsque nous sommes plusieurs. Voici donc à quoi ressemble cet outil.

Stuckmate – Le bon compagnon -motoneiges - motoneigistes

Tout d’abord, notons la qualité de fabrication du StuckMate, c’est sans reproches. Les instructions sont bien détaillées pour utiliser le StuckMate. En plus, elles sont plastifiées, c’est bien pensé. L’outil est fait de plastique, seul le câble de métal que l’on attache au guidon n’est pas protégé, mais la partie visible du câble est très courte.

Stuckmate – Le bon compagnon -motoneiges - motoneigistes

En fait, je suspecte que les instructions soient plus longues à lire que de faire la pose sur la motoneige. Même la première fois, l’installation est intuitive et s’est faite en quelques minutes incluant le temps que j’ai pris pour sortir l’outil de son sac. Il faut bien positionner la languette au guidon ainsi que la pince à l’accélérateur pour s’assurer que le câble de métal ne soit pas trop tendu. Il est très important de ne pas oublier d’enfiler autour de son bras la corde qui est attachée à la manette qui actionne l’accélérateur. Si jamais l’accélérateur restait engagé, le mécanisme est conçu pour se défaire. Par la suite, on teste que le mécanisme fonctionne bien avant même de démarrer la motoneige et l’on repositionne le mécanisme à la poignée au besoin.

Essai ensemble 2 pièces 509 Evolve

Lors de mes tests, j’ai trouvé que la manette se tenait bien en main et permettait d’actionner l’accélérateur de façon simple tout en permettant de tirer sur le ski. Il est très facile d’utiliser le système et de garder un bon contrôle sur l’accélérateur de la motoneige. Je trouve cette facette vraiment importante lorsqu’on est pris parce qu’il ne faut pas appuyer fortement sur l’accélérateur pour ne pas s’enliser à nouveau. Dans certaines situations avec mon pare-brise, j’aurais aimé que le câble soit juste un peu plus long, en particulier lorsque l’on est en position pour tirer sur le patin du côté gauche. Il est important de s’assurer de ne pas remettre le StuckMate dans le sac plein de neige afin que le câble de métal ne rouille pas. Je suggère aussi de le faire sécher complètement après son utilisation pour en assurer une meilleure longévité.

Stuckmate – Le bon compagnon -motoneiges - motoneigistes

Étant donné que j’étais dans un champ, j’en ai profité pour tester que le mécanisme pouvait se retirer tout seul si jamais l’accélérateur restait engagé. Le câble de métal se retire complètement du mécanisme et seule l’attache reste à la poignée. Il est très simple de remettre le câble en bonne position pour la prochaine fois.

Le StuckMate fonctionne vraiment bien. Il est sécuritaire lorsqu’il est bien utilisé. En plus d’être compact et léger, il se range facilement. Une belle invention canadienne. Cet article fait maintenant partie de ma liste d’équipements essentiels de secours que je transporte dans mon sac de transport de motoneige. Je garde cet outil bien rangé parce qu’il va assurément me donner un bon coup de main d’ici la fin de la saison et pour les années à venir. Merci à Kimpex et toute l’équipe de Motoneiges.ca pour l’essai du StuckMate.