Verrons-nous l’arrivée de nouveaux fabricants de motoneiges ?

Le retrait du fabricant Yamaha du domaine de la motoneige fait couler beaucoup d’encre. Il n’en faut pas plus pour que la machine à rumeurs s’emballe. Je partage avec vous certaines observations et réflexions à ce sujet. Tout d’abord, je dresserai un portrait du contexte actuel de l’industrie. Ensuite, je vous parle de l’arrivée des motoneiges électriques et de leurs fabricants. Et pour finir, j’adresse mes prédictions sur l’avenir du monde de la motoneige.

Contexte actuel de l’industrie

Disons les choses telles qu’elles sont. Le marché de la vente de motoneige est bien petit mondialement. En effet, au cours des 10 dernières années, le nombre total d’unités neuves vendues annuellement se situe entre 120 000 et 140 000.

En plus, la diminution et la fermeture du marché de la Russie ont fait passer le nombre d’unités exportées d’environ 30 000 en 2014 à zéro à la suite de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe.

Dans ce contexte, il serait bien hasardeux pour un nouveau fabricant de motoneiges de se lancer dans un marché aussi restreint. L’abandon de la division motoneige par Yamaha est un bon indicateur.

Ainsi, pour se tailler une place dans le marché de la motoneige, un éventuel fabricant devrait miser sur le développement de nouveaux marchés et possiblement d’un nouveau profil d’adeptes.

Motoneiges électriques, est-ce la solution ?

Les avancées majeures dans les technologies des batteries et de la motorisation électrique pourraient possiblement changer la donne. Je pense que ça sera le cas, mais il faudra encore quelques années pour voir des impacts majeurs se produire.

Le fabricant Ski-Doo a justement introduit un modèle de motoneige électrique en 2024. Celle-ci, d’une autonomie de 50 km, vise des créneaux très spécifiques. On est loin d’une production de masse, mais il s’agit, pour le fabricant de Valcourt, d’un premier pas.

Nul doute que les autres fabricants suivront avec leurs solutions au cours des prochaines années. Bien entendu, on est loin d’une autonomie qui permettra aux motoneigistes de rouler de grandes distances. Cependant, l’évolution de ces technologies permettra aux fabricants dans le futur d’offrir des modèles assurément plus adaptés.

L’arrivée d’autres joueurs

On a tous entendu parler du fabricant québécois Taïga Motor, qui offre depuis environ 2 ans des motoneiges 100 % électriques. Ici, on parle d’une autonomie de 100 km. Leur clientèle est principalement composée de stations de ski, d’acériculteurs ou autres commerces de ce genre. L’objectif de Taïga Motor est de continuer son développement afin de pouvoir offrir des motoneiges électriques qui répondront aux besoins d’une partie des motoneigistes.

motoneiges électriques taiga motors

De l’autre côté de l’Atlantique, le fabricant finlandais Aurora Powertrains travaille aussi à la conception de motoneiges électriques. On peut d’ailleurs commander à partir de leur site web. Les premières unités ont été livrées en décembre 2023. La eSled est une motoneige avec une autonomie d’environ 100 km. Je crois que pour l’instant, les motoneiges ne sont vendues qu’en Europe.

motoneiges électriques eSLED

L’avenir de la pratique de la motoneige

Il est clair que le contexte actuel n’est pas idéal pour l’industrie de la motoneige. En discutant avec des concessionnaires, j’ai appris que de nombreuses unités 2024 et même 2023 restent invendues malgré plusieurs promotions et rabais. L’arrivée tardive de la neige et les températures douces n’aident vraiment pas.

À quelques semaines du début de la période des ventes du printemps (Snowcheck), on peut s’interroger si les motoneigistes seront au rendez-vous pour commander leur motoneige 2025.

Je crois personnellement que le marché des ventes de motoneiges neuves sera difficile pour au moins les deux prochaines années. J’espère me tromper. Bien entendu, l’arrivée de nouveaux adeptes serait, tout comme dans la période de la COVID, grandement bénéfique.

C’est là où l’offre de motoneiges électriques pourra éventuellement attirer de nouveaux motoneigistes dans notre sport. Ça va demander encore quelques années, le temps que les technologies évoluent et que l’autonomie des modèles à propulsion électrique augmente.

Bref, l’industrie de la motoneige est en plein changement et il sera intéressant de suivre l’évolution de la situation au cours des prochaines années.

Continuez de lire

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.