RMK Khaos Slash : une bête à apprivoiser

rmk khaos slash

Pendant plusieurs années, j’ai eu la chance de voir l’évolution du RMK (Rocky Mountain King) sur presque toutes ses plateformes. Au fils de mes acquisitions, j’ai connu les châssis Gen II, IQ, Pro-Ride, Axys et Matryx. Maintenant, avec le Patriot 9R RMK Khaos Slash 146, je suis tombé dans la cour des grands. Pour la saison qui suit, j’aurai la chance de faire l’essai de cette motoneige. Maintenant, je fais face à une mécanique et des techniques de conduite différentes. Juste au premier regard, le bolide m’impressionne et assure son titre de « RMK ». Voici quelques caractéristiques que j’ai découvertes lors de mes premiers essais.

Le moteur de course Patriot 9R

Le moteur Patriot 9R provient directement du monde de la course et transféré aux motoneiges de séries. C’est le moteur que Keith Curtis utilise dans ses motoneiges pour les courses dans la classe 900 cc. Ce moteur est un 899 cc sans turbo, donc sans aide pour aspiration de l’air. La base est celle d’un Patriot 850. Il possède un vilebrequin et un volant moteur allégés et offre une réduction de 10 % sur le poids versus celui du Patriot 850.

Pour la section supérieure de cet engin, Polaris a innové avec une version « Big bore » pour le Patriot 9R. Que veut dire Polaris par « Big Bore » ? Plus gros cylindre et plus gros piston. Les pistons sont couverts de poudre de céramique pour un meilleur transfert de la chaleur. Les entrées d’air et les sorties d’échappement ont été machinées par CNC pour une meilleure précision et plus de puissance. Toutes ces petites modifications vous donnent environ 180 HP pour le Patriot 9R comparer à 168 HP pour le Patriot 850. Ainsi, un moteur plus léger et plus puissant vous donne une meilleure réponse à l’accélération et une meilleure maniabilité. Car dans la conduite hors-piste, je dirige la motoneige, la majeure partie du temps, avec la traction de la chenille. Une machine plus légère est plus docile et se contrôle donc mieux.

Le moteur Patriot 9R vient faire toute la différence avec sa réponse nerveuse de l’accélérateur, sa puissance et sa légèreté. J’ai eu la chance de rencontrer cette puissance au premier démarrage de mon RMK Khaos Slash. Un simple coup d’accélérateur et les frissons sont apparus.

moteur patriot 9R
Moteur Patriot 9R

La suspension Walker Evans

Le RMK Khaos Slash est muni d’amortisseurs Walker Evans Velocity pouvant s’ajuster selon vos besoins ou le type de terrain. En un seul clic, vous aurez le contrôle total sur la souplesse ou la rigidité de ceux-ci. L’amortisseur Velocity est conçu pour absorber le choc et adoucir le coup à la fin de sa course lors d’un impact. De cette façon, vous aurez la sensation de flotter sur la neige. Cet amortisseur travaille aussi bien à haute vitesse qu’en descendant une montagne abruptement, ou tranquillement dans les sous-bois.

Suspension Walker Evans Velocity
Suspension Walker Evans Velocity

La chenille 15 x 146 x 2,6

C’est une chenille de 146 pouces de long avec 2,6 pouces de crampon qui propulse mon RMK Khaos Slash. Je me suis fait prendre par la traction combinée à la puissance du moteur Patriot 9R. Le résultat ? Attachez votre casque et tenez-vous bien, car ça décolle ! Une longueur de 146 pouces peut vous sembler courte… j’ai eu la même réaction. Pourtant, en plein milieu du bois, avec un besoin de manœuvrer sur un petit rayon, c’est la grandeur de machine qu’il vous faut.

Chenille du RMK Khaos Slash

Embrayage

Le RMK Khaos Slash est muni d’une poulie primaire P-22 et de la poulie Team Lwt. La P-22 est plus légère et répond plus rapidement. La poulie secondaire Team Lwt ne dispose plus de vis d’ajustement pour la hauteur de la courroie.

Embrayage du RMK Khaos Slash

La position du pilote avec la plateforme Matryx

La plateforme Matryx, sur laquelle est monté le RMK Khaos Slash, a été spécialement conçue pour les pilotes en neige profonde. Le siège, le réservoir, la console et les marches-pieds sont plus étroits. Cela permettant ainsi au pilote de se déplacer autour d’eux avec une grande fluidité. Que ce soit en position assise ou debout, cette motoneige offre une sensation de glisse des plus naturelles sur la neige. Bien que cette plateforme soit légèrement plus lourde que l’Axys, elle offre un meilleur équilibre et un centre de gravité plus bas. C’est ce qui lui confère une sensation de légèreté accrue lorsqu’elle évolue sur la neige.

Même avec un déficit de neige au moment de l’essai, j’ai vite apprécié cette nouvelle plateforme. Sans effort, il est facile d’effectuer des contrebraquages. Que d’aisance à manipuler cette machine !

Conclusion

N’ayant fait que des sorties préliminaires avec le RMK Khaos Slash, je crois tout de même vraiment avoir la machine qui va me faire sourire tout l’hiver. J’apprécie vraiment son côté rebelle, d’où son nom « Khaos ». De la puissance au décollage, j’ai joué avec son poids pour une manœuvre de direction et un « hop-over » de fait. Je suis encore dans l’apprentissage de la nouvelle plateforme Matryx, mais je crois bien pouvoir la dompter assez rapidement. L’univers de Polaris me fascine et leur évolution constante leur permettra de vous épater pour des dizaines d’années encore.

Bonne saison et merci à Polaris pour l’essai de cette motoneige

Poursuivez votre lecture

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.