Vous avez entendu parler de TAIGA?

PORTRAIT DE L’ENTREPRISE

Cette entreprise qu’on entend de plus en plus parler a été créée en 2015 par trois étudiants de McGill qui sont devenus ingénieurs. Ils se sont penchés sur le développement de véhicules de loisir fonctionnant à l’électricité.

TAIGA est maintenant inscrite à la bourse de Toronto et vaut plusieurs millions en ce moment. Cette compagnie a  une usine à Montréal et terminera la construction d’une autre à Shawinigan en 2022. La première sera dédiée à la recherche et au développement et l’autre pour la production.

C’est important pour eux de rester au Québec.  Ils m’ont affirmé « Nous avons un soutien énorme du marché canadien, surtout québécois! »

Ils projettent produire annuellement autour de 60 000 véhicules hors-route électriques et 20 000 motopropulseurs d’ici 2025, pour des revenus annuels estimés de 1.3 milliards de $.

TAIGA, qui conçoit sur mesure plus de 2000 composantes, a déposé plusieurs demandes de brevets et a effectué au-delà de 100 000 heures d’essais.

En cinq années, ces ingénieurs ont réussi à faire passer l’autonomie de leur motoneige de 50 km à environ 140 km et la puissance a doublé pour atteindre jusqu’à 180 cv, ce qui est comparable et même mieux que certaines motoneiges à essence du marché.

Ils ont travaillé sur l’aspect du fonctionnement des batteries par temps froid et ont trouvé des façons de les isoler pour limiter la perte de puissance.

Selon le site du constructeur, ces motoneiges offrent un couple et une puissance instantanés, peu importe l’altitude, la température ou le style de conduite.

Comme elles n’ont pas de poulies ni d’huile, elles ne nécessitent donc pas d’entretien ou du moins très peu.

De plus, elles sont munies d’un système de mise à jour et de diagnostics à distance, ce qui peut éviter de se rendre dans un atelier de service puisque les anomalies peuvent être corrigées aussi à distance.

RECHARGE DES BATTERIES

Sur une prise normale (120V ou Niveau 1) la recharge de la batterie prendrait 14h et autour de 4h avec les chargeurs que l’on connait pour les automobiles (240v ou niveau 2). D’ailleurs, ils sont compatibles avec les systèmes de recharge J1772/CCS1 (C’est la prise standard pour tous les véhicules électriques sauf les Tesla).En 30 minutes, 80% de la batterie serait rechargée. Le système de freinage régénératif récupère aussi de l’énergie.

POINTS DE CHARGE

TAIGA a annoncé dernièrement qu’elle vise à électrifier 75 000 kilomètres (hors route) avec 1100 points de charge d’ici 2025. Ils ont ainsi commencé à installer des chargeurs et ont ciblé des milliers de nouveaux emplacements de recharge. Cela répond donc aux questionnements que certains avaient sur l’autonomie lors de longues randonnées.

D’ailleurs, voici les adresses des nouveaux emplacements de recharge :

1) Saint-Paulin
3550 Chem. des Trembles, Saint-Paulin, QC J0K 3G0
Le Baluchon Éco-villégiature
2 bornes Niveau 2
2 bornes Niveau 3

2) Saint-Alexis-des-Monts
1000 Chem. du Dom. Pellerin, Saint-Alexis-des-Monts, QC J0K 1V0
Pourvoirie du Lac Blanc
2 bornes Niveau 2
2 bornes Niveau 3.

Vous pouvez aussi consulter ce lien pour plus de détails.

Alors sans plus attendre, je vous présente ce que nous propose TAIGA en terme de motoneiges électriques :

 

Modèle ATLAS 137 pouces

Avec une chenille 137po. x 15po. x 1.6po., elle est une motoneige de sentier pesant 634 lbs avec un écartement de skis de 42.3 pouces et des amortisseurs ajustables. Elle est offerte en deux versions :

Version performance :

-Moteur jusqu’à 180 ch ;

-0-100 km/h en 2.9 *sec. ;

-Autonomie maximale de 140 km

Version standard :

-Moteur 120 ch ;

-0-100 km/h en 3.7 *sec. ;

-Autonomie maximale de 103 km

*Sous des conditions idéales

ATLAS

Modèle EKKO 154 et 165 pouces

Avec une chenille de 154po. X 15po. X 2.5po. ou de  165po. X 15po. X 2.5po. , elle est une motoneige de montagne et de hors-piste pesant 597 lbs ayant un écartement de skis de 37.4 pouces comprenant une option neige profonde dans ses fonctionnalités. Elle est offerte en deux versions :

Version performance :

-Moteur jusqu’à 180 ch ;

-0-100 km/h en 3.3 * sec. ;

-Autonomie maximale de 131 km

Version standard :

-Moteur jusqu’à 120 ch ;

-0-100 km/h en 4.1 *sec. ;

-Autonomie maximale de 98 km

*Sous des conditions idéales

EKKO

Modèle NOMAD 154 pouces

Avec une chenille cramponnée de 154po. X 16po. X 1.6po.  , elle est une motoneige  polyvalente de 2 places pesant 607 lbs, pouvant tirer entre 770 lbs et 1125 lbs, ayant un écartement de skis de 42.3 pouces et comprenant une gestion active de stabilité dans ses fonctionnalités. Elle est offerte en deux versions :

Version performance :

-Moteur 120 ch ;

– Charge utile : jusqu’à 57,4 kg (126 lb)

-Capacité de remorquage jusqu’à 1125 lbs ;

-Autonomie maximale de 134 km

Version standard :

-Moteur 90ch ;

– Charge utile : jusqu’à 57,4 kg (126 lb)

-Capacité de remorquage jusqu’à 770  lbs ;

-Autonomie maximale de 100 km.

NOMAD

Les trois modèles comprennent un affichage HD avec cartographie GPS. De plus, on peut ajuster nos paramètres de conduite, du couple maximum à la sensibilité de l’accélérateur. On peut aussi personnaliser des modes de conduite selon les conditions et les enregistrer.

Le groupe motopropulseur a une puissance de pointe pouvant aller jusqu’à 135 kW (180 ch), un couple de 170 Nm de zéro à 7 000 tr/min et une vitesse maximale de 130 km/h à 9 000 tr/min. pour l’Ekko et l’Atlas. Pour le Nomad, c’est légèrement réduit par la configuration utilitaire.

TAIGA à annoncé le 23 décembre 2021 que les premières livraisons à ses clients en précommande  débuterons au début de 2022.  La compagnie travaille en ce moment en collaboration avec divers organismes de réglementation pour obtenir les approbations finales. Les prix, sous toute réserve, débuteraient à 15 000 USD.

Pour vous donner une idée de la puissance de ces motoneiges, je vous invite à regarder les vidéos sur la page Facebook de la compagnie et aussi ce lien alors qu’une Tesla modèle S course contre la ATLAS de TAIGA.

Voilà,  j’espère que cet article a éclairé plusieurs d’entre vous et répondu à quelques questionnements. En attendant de mettre la main sur une machine d’essai TAIGA (je l’espère grandement) et de pouvoir l’évaluer, je vous dis bonne saison et bonne randonnée.

Grand Salon Motoneige Quad 2022