Essai : Gants chauffants Resistor HTD de KLIM

Pratiquer la motoneige rime avec la contrainte de braver le froid. Pour y arriver, nous devons nous prévaloir du bon équipement. Depuis bon nombre d’années, il est possible de se procurer une multitude d’équipements chauffants. Ceux-ci nous permettent de nous acclimater aux différents soubresauts de Dame Nature. Parmi ces équipements haut de gamme, les gants chauffants Resistor HTD de KLIM ont attiré notre attention. Il est vrai que nos motoneiges sont pourvues de poignées et pouces chauffants. Mais vous serez d’accord qu’il est agréable de pouvoir compter sur une source de chaleur excédentaire pour nos mains. Quelle belle valeur ajoutée que de pouvoir mettre la main sur des gants chauffants d’un manufacturier reconnu comme KLIM ! C’est assurément un gage de qualité, mais en réalité, qu’en est-il.

gants resistor de klim sur un guidon de motoneige

Une conception à l’épreuve des intempéries

D’allure conventionnelle, les gants chauffants Resistor HTD n’ont rien de flamboyant. La couleur noire est omniprésente, mis à part un logo KLIM et une bande réfléchissante sur le revers. La paume et les doigts adhèrent très bien grâce à leur couverture de cuir.

À l’intérieur, une membrane Gore-Tex coupe-vent et imperméable est insérée. Elle se situe entre la coque extérieure et la doublure intérieure douce en polaire confort qui évacue l’humidité. Une généreuse isolation 3M Thinsulate (200 g sur le dos de la main et 100 g sur la paume) complète cette combinaison. La construction globale de ces gants est excellente. Je n’ai détecté ni imperfections ni défauts.

Un peu lourde…

Je dois être franc, ces gants ne font pas dans la légèreté. Leur poids est relativement élevé comparativement à d’autres gants conventionnels. Cet excès est bien évidemment relié directement à la batterie au lithium-ion intégrée (1 par gant). Celle-ci est logée au niveau du poignet et est scellée par une fermeture à velcro.

Compartiment à batterie des gants chauffants resistor scellé d'un velcro

À essayer avant d’acheter !

Pour vous situer, je porte habituellement des gants XL à 2XL. Dans le cas des gants chauffants Resistor HTD de KLIM, j’ai dû me résigner à me procurer des 3XL. C’est donc vous dire à quel point tout l’attirail qui les compose les rendent plutôt exigus. De l’extérieur, elles sont grosses et imposantes. À l’intérieur, on peut s’y sentir à l’étroit si nous sélectionnons une taille trop petite.

Elles ne chauffent pas… assez longtemps !

Les gants chauffants Resistor HTD de KLIM ont trois niveaux d’intensité. D’abord, la chaleur élevée (lumière rouge). À ce niveau d’intensité, les batteries ont une durée maximale de 1,5 heure dans le meilleur des scénarios. Ensuite, la chaleur moyenne (lumière bleue). À ce stade, les batteries offrent 3 heures d’autonomie. Et finalement, la chaleur faible (lumière verte). À cette intensité, votre source de chaleur peut durer jusqu’à 8 heures.

bouton de contrôle de chaleur et indicatif lumineux

C’est donc dire que l’ensemble fourni n’est pas suffisant pour satisfaire une journée entière de randonnée. Par conséquent, je vais envisager la possibilité de me procurer un deuxième ensemble de batteries pour augmenter mon autonomie.

Cependant, cette avenue rend ces gants très onéreux. Avec un coût de base à 400 $, ajouter deux batteries additionnelles à 55 $ l’unité est un pensez-y-bien !

Batterie des gants chauffants resistor

Conçu pour éviter une surchauffe

Notez bien que la chaleur élevée fonctionne par incréments de 10 minutes afin d’éviter un réchauffement excessif. Après ce délai, le gant passe automatiquement en mode de chaleur moyenne pour préserver la température. Néanmoins, il suffit d’appuyer sur le bouton jusqu’à ce que le voyant lumineux redevienne rouge pour augmenter l’intensité de nouveau.

Mon appréciation globale

Ces gants sont extrêmement confortables grâce à leur intérieur moelleux et bien isolé. En plus, vous pouvez pratiquer la motoneige sans activer la fonction de chauffage puisqu’ils sont assez chauds.

Sans vouloir tomber dans la complaisance ou le dénigrement, j’estime que les gants chauffants Resistor HTD de KLIM sont simplement un ajout pour avoir un peu plus de confort lors de nos randonnées. À mon avis, ils ne remplacent pas les poignées chauffantes équipées sur nos motoneiges.

En conclusion, si votre budget vous permet de vous procurer ces gants, je vous les recommande fortement. Sans les qualifier d’essentiels, je pense qu’ils pourront certainement vous être d’un grand secours par temps de froid extrême.

Poursuivez votre lecture

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.