Premières impressions de la Summit Adrenaline Edge 2024 de Ski-Doo

summit adrenaline edge 2024

Il a fallu attendre mi-janvier pour enfin avoir suffisamment de neige et sortir la Ski-Doo Summit Adrenaline Edge 2024 du garage pour la première fois. Nous n’avons pas eu des quantités de neige astronomiques, mais cela a suffi pour justifier une première sortie en hors-piste de la saison. J’étais particulièrement enthousiaste à l’idée de cette sortie, car la motoneige que je teste cette année était ma préférée parmi les modèles Ski-Doo 2024 lors du dernier Snow Shoot. Même si c’est un modèle d’entrée de gamme dans la série montagne, toute l’équipe n’a cessé de vanter ses mérites au printemps dernier.

Cette année, j’ai la chance de tester la variante Edge du nouveau modèle Summit Adrenaline. En réalité, ce n’est pas tout à fait nouveau, car l’Adrenaline est essentiellement le nouveau nom de l’ancien modèle SP, et l’Edge devient une variante de l’Adrenaline plutôt qu’un modèle à part entière. Néanmoins, il s’agit d’un ensemble extrêmement attractif, combinant certaines caractéristiques exceptionnelles des modèles Summit haut de gamme tout en restant dans une gamme de prix plus accessible et disponible en saison. Parlons de son comportement dans la neige.

Plateforme Gen5

Au risque de sembler répétitif, la plateforme Gen5 représente une amélioration considérable par rapport à la Gen4. C’est particulièrement vrai pour les motoneiges de montagne. Cela se remarque dès que l’on monte sur le véhicule. C’est presque surréaliste de constater à quel point les jambes sont proches l’une de l’autre avec le châssis plus étroit et la selle pratiquement invisible. Passer d’un côté de la motoneige à l’autre devient vraiment facile.

L’autre chose que j’ai remarquée, avant même de commencer à rouler, c’est à quel point le guidon est confortable avec son diamètre plus petit. Cela me donne l’impression d’avoir une prise bien meilleure sur la motoneige, rendant la maniabilité beaucoup plus précise. Je me demande si une largeur légèrement plus petite améliorerait encore la maniabilité. Selon moi, cela provient de la mémoire musculaire due à ma pratique du vélo de montagne l’été dernier. Je vais voir si je m’y habitue ou si je reste curieux de vouloir un guidon plus étroit.

Cockpit

Certaines personnes n’apprécient pas vraiment cela, mais j’adore la disposition minimaliste du cockpit sur les motoneiges Summit Adrenaline Edge. Je sais qu’il existe un marché pour des écrans plus grands avec GPS, Bluetooth, et bien plus, mais je préfère avoir un affichage plus minimal pour me concentrer davantage sur la conduite tout au long de ma journée. L’affichage me montre la température du moteur, le carburant restant dans le réservoir et la vitesse. Je n’ai tout simplement pas besoin de plus que cela.

Cependant, même les jours où la neige n’est pas particulièrement profonde, l’affichage est constamment recouvert de neige. Ce n’est pas la fin du monde, sauf que c’est très difficile de nettoyer les bords. Le problème est que c’est exactement là que je peux voir combien de carburant il me reste.

De plus, les commandes offrent un retour haptique très médiocre. Les boutons sur l’affichage sont tout simplement impossibles à détecter lorsque l’on porte des gants. Il est donc difficile de savoir si le clic a bien fonctionné ou non. Ce commentaire s’applique également au bouton Shot/reverse. J’ai l’impression de ne jamais vraiment avoir remarqué cela auparavant en raison de l’émerveillement que m’inspirait le système Shot. Cependant, maintenant qu’il est devenu plus courant, je réalise que le retour à ce bouton est plutôt mauvais.

Maniabilité de la Summit Adrenaline Edge 2024

C’est ici que la Summit avec la plateforme Gen5 se distingue vraiment, peu importe la variante que vous conduisez. Il est tellement plus facile d’initier des manœuvres par rapport à la génération précédente du châssis. Lorsque l’on s’y habitue vraiment (et avec des conditions de neige appropriées), le plus petit contre-braquage avec un léger transfert de poids est souvent suffisant pour se pencher et naviguer dans la neige poudreuse. Ce qui m’a vraiment impressionné, c’est à quelle vitesse la Summit Adrenaline Edge m’a redonné confiance en ma conduite. La dernière fois que j’ai conduit une motoneige remonte tout de même à neuf mois auparavant…

Il n’y a pas encore énormément de neige, mais j’ai quand même réussi à faire un ou deux « sidehills ». La précision et la stabilité lors du « sidehill » ne sont tout simplement pas comparables à ce qu’elles étaient sur la plateforme Gen4. J’avais l’impression de pouvoir faire du « sidehilling » à profusion… jusqu’à ce que je voie un rocher et décide de revenir sur une surface plane.

Accumulation de glace

Même si nous n’avons pas roulé dans des conditions de neige profonde, j’ai remarqué une certaine accumulation de glace sur le tunnel. Tout a commencé lorsque j’ai entendu la chenille émettre un bruit terrible. Lorsque je me suis arrêté, j’ai remarqué que la glace s’était amassée considérablement sur le tunnel. Cela partait des roues supérieures et se propageait jusqu’à l’arrière du tunnel.

Accumulation de glace sur le tunnel et en-dessous

Pour conclure : je suis excité pour la suite !

Voilà qui résume mes premières impressions de la Ski-Doo Summit Adrenaline Edge 154 2024. Techniquement, ce n’étaient pas mes premières impressions… Cette motoneige ressemble à la Summit X que nous avons examinée l’année dernière. Nous avons aussi passé du temps de qualité sur la Summit Adrenaline Edge 2024 lors du dernier Snow Shoot. Cependant, je suis tout aussi enthousiaste à l’idée de fouler mes premiers kilomètres et de m’amuser dans la neige poudreuse. J’ai hâte de partager mes impressions à plus long terme lors de ma critique à la fin de la saison. En attendant, je tiens à remercier Ski-Doo de nous permettre de piloter cette incroyable motoneige pour cette saison.

Lisez davantage

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.