web analytics

Bilan de mi-saison de la Ski-Doo Summit X 154 2023

Nous voilà déjà bien entamés dans la saison de motoneige et il est maintenant temps de livrer mes premières impressions de la Ski-Doo Summit X 154 2023. Il y a beaucoup à couvrir, donc allons-y!

Commençons avec ce que tout le monde a sur les lèvres pour 2023: la plateforme Gen5. Embarquer sur une motoneige Summit munie de la nouvelle plateforme est déjà un « choc » si on compare à la plateforme précédente, mais là où la magie opère, c’est définitivement en manœuvrant dans la poudreuse. C’est absolument incroyable! Laissez-moi vous en parler.

Ski-Doo Summit X 154 2023: ajouts à la plateforme Gen5

À première vue, la nouvelle mouture de la plateforme Gen offre plusieurs nouveautés qui optimisent l’expérience tant au niveau du pilotage qu’au niveau de la maintenance. Le premier exemple qui me vient en tête est définitivement le nouveau panneau latéral donnant accès au réservoir d’huile. Il n’a pas de mot pour décrire à quel point c’est satisfaisant de ne pas avoir à déshabiller tout un côté de motoneige simplement pour devoir remplir un réservoir d’huile. Spécialement lorsque c’est une tâche que l’on doit effectuer après chaque randonnée.

Accès super facile au réservoir d’huile grâce au nouveau panneau latéral

Par la suite, j’étais vraiment curieux et sceptique de mettre à l’essai le nouveau coffre à gants. Je dois admettre avoir été franchement déçu: non seulement faire rentrer une paire de lunettes est tout un défi, mais le coffre n’est pas étanche. Imaginez ma surprise la première fois que j’ai eu besoin de changer mes lunettes au milieu d’une randonnée.

Surprise! Accumulation de neige dans le coffre à gants!

Considérant le peu d’espace de rangement offert de série sur une motoneige de montagne (et je ne parle même pas du prix de détail de ces motoneiges). Je crois qu’on aurait pu profiter de la nouvelle génération de la plateforme pour augmenter le rangement disponible dans le coffre à gants, mais également le rendre un minimum plus étanche.

Nouveaux supports à moteur

Un autre changement à la plateforme Gen5 est son nouveau support à moteur en quatre points. La différence au niveau des vibrations est observable, et c’est une très belle amélioration pour 2023. Naturellement, on perçoit encore des vibrations lorsque la motoneige est arrêtée, mais c’est selon moi tout à fait acceptable considérant… qu’il y a quand même un moteur là-dessous!

Châssis plus étroit

Pensez « motocross ». C’est exactement comment on se sent lorsqu’on enjambe la nouvelle Summit. Lorsqu’on dit que la nouvelle plateforme est 3po plus étroite que la Gen4, ça peut sembler banal, mais c’est exactement le contraire! La motoneige a moins de résistance dans la neige, ce qui lui permet d’aller plus loin avec encore moins d’effort. De plus, jumelées au banc au profil bas, les transitions d’un côté à l’autre du marchepied sont encore plus faciles.

Tableau de bord 

Le tableau de bord ainsi que le poste de pilotage sont relativement inchangés si on compare aux années précédentes. N’ayant pas le nouvel affichage digital, nous avons droit à une version très épurée, ce que j’adore personnellement. Je comprends les avantages et les fonctionnalités qu’offrent les nouveaux affichages digitaux en option, mais je ne peux personnellement pas m’empêcher de trouver ça « gadget », particulièrement en motoneige hors-piste.

Une chose qui a changé est l’interrupteur de moteur avec un profil plus bas. Bien qu’il soit toujours aussi facile d’éteindre le moteur, je le trouve plus difficile à opérer pour le remonter avec des gants relativement épais.

Le petit écran me procure l’information dont j’ai besoin sans superflu. Son angle de présentation étant complètement couché le rend seulement visible lorsqu’on est debout sur la motoneige, ce qui n’est pas réellement un problème puisqu’on parle d’une motoneige de montagne. Par contre, il est tout le temps couvert de neige et requiert donc un balai de la main chaque fois qu’on veut vérifier quelque chose.

Ski-Doo Summit X 154 2023
Le poste de pilotage

Mon plus gros irritant est le fait que la température et le niveau d’essence sont aux extrémités latérales du compteur. Ainsi que des boutons les surplombent, ce qui accumule encore plus de neige et est encore plus difficile à nettoyer pour avoir accès à l’information dont on a besoin. Je crois qu’avoir une présentation de ces informations plus centrée serait une énorme amélioration.

Une chose que je n’ai réalisé que lorsque j’ai réembarqué sur une motoneige Gen4 est le volant au diamètre plus petit sur la Summit X 2023. Cela rend la manoeuvrabilité et la précision de conduite meilleures au niveau des Summit X et X avec ensemble Expert.

Conduite de la Ski-Doo Summit X 154 2023

La conduite est sans doute l’aspect le plus changé lors de la transition à la plateforme Gen5. On peut toujours reconnaître l’ADN Gen, mais je dirais que le comportement est plus changé qu’inchangé: et c’est positif!

Premièrement, ce qui m’impressionne le plus est le peu d’effort qui est maintenant requis pour initier une manœuvre. Gen4 n’était pas réputé pour requérir beaucoup d’effort, mais là Ski-Doo a poussé la note encore plus loin. Je crois que la meilleure façon de transposer ce que je veux dire en texte est en donnant l’exemple que reculer un pied (pas beaucoup, disons une longueur de botte) sur le marchepied. D’ensuite, légèrement pencher dans cette même direction est assez pour mettre la motoneige sur un patin, et en plus avoir assez de balan pour y rester aussi longtemps qu’on le désire. J’ai souvent entendu des gens décrire la plateforme Gen4 comme donnant une impression qu’elle « plie » en manœuvre hors-piste. La plateforme Gen5 donne un aspect plus « rigide », rendant son comportement plus prévisible.

Ski-Doo Summit X 154 2023
Le niveau d’effort pour initier les manoeuvres hors-piste est ridiculement bas avec la nouvelle Summit Gen5.

Ce peu d’effort est particulièrement utile, car un sacrifice que Ski-Doo a dû faire sur sa nouvelle plateforme est d’accepter que le phénomène de plonge en virage soit accentué. En effet, en neige peu profonde, lorsqu’on vire, la motoneige a une grosse tendance à plonger du côté opposé. Excepté lorsqu’il n’y a pas du tout de neige poudreuse, j’ai trouvé que contre-braquer du côté opposé était la meilleure façon d’annuler le phénomène de plonge.

Side-Hill

Bien que je ne sois vraiment pas le meilleur dans cette discipline, j’adore faire du side-hill. Je n’ai d’ailleurs jamais été particulièrement bon lorsque j’en faisais avec un Summit. Avec le Gen5, c’est tout le contraire! Je crois que ça me rend même meilleur! La prédictibilité et la précision de conduite sont absolument incroyables. J’ai rapidement pris plus confiance, me permettant d’essayer des lignes plus techniques (pour moi) et de les réussir bien souvent. L’habillage plus étroit de la motoneige nous rapproche également du flanc de montagne, ce qui permet d’arrêter ou d’ajuster sa trajectoire avec aisance.

J’attribue cette amélioration en side-hill oui à la nouvelle plateforme, mais tout autant à la nouvelle suspension tMotion X. Le débattement plus long que sa prédécesseure ainsi que le nouvel angle d’attaque du bras arrière rendent vraiment la motoneige plus précise, tant en side-hill qu’en situations techniques.

Ski-Doo Summit X 154 2023
Point de vue de la nouvelle suspension tMotion X ainsi que de la chenille PowderMax X-Light

Si vous avez peur que cette nouvelle suspension diminue les wheelies sur la plateforme Gen5, vous pouvez dormir tranquille. Je ne sais pas si mon ajustement n’est pas tout à fait au point, mais j’ai l’impression que la motoneige lève encore plus. Toutefois, la chenille PowderMax X-Light y est probablement pour beaucoup.

Par contre, la plateforme n’est pas parfaite

Je sais que c’est une motoneige de montagne très agressive, mais j’ai parfois besoin d’emprunter des courtes sections de sentiers ou de chemins ouverts afin de me rendre dans un prochain trou à neige. Même avec les « ice-scratchers », la motoneige chauffe assez rapidement. Je suis conscient que la chenille de 3po ne doit certainement pas aider et que ce n’est pas l’objectif principal d’une motoneige de montagne, mais je me dois quand même de le noter.

Nous avons également noté de bonnes accumulations de glace sur le pont. Le phénomène est visible de la fin des marchepieds jusqu’au milieu du tunnel. Il est arrivé à quelques reprises que mes attaches Linq antérieures soient complètement couvertes de glace. Je crois avoir également noté une accumulation au-devant des marchepieds, mais je veux prendre plus de temps pour bien observer si c’est récurrent. J’y reviendrai dans mon bilan de saison.

Bonnes accumulations de neige du niveau du pont

Conclusion 

Je crois qu’on peut s’entendre pour dire que la nouvelle itération de la plateforme Gen est tout un « hit »! Le sentiment de conduite hors-piste est complètement amélioré et offre sans doute la meilleure manoeuvrabilité qu’on ait jamais vu dans le segment de la montagne chez Ski-Doo. Cela semble venir avec un prix par contre; l’expérience lorsqu’on est en neige peu profonde est dégradée, mais je crois que c’est un risque calculé que Ski-Doo a pris. Après tout, son nom de modèle est « Summit »!

J’aimerais remercier Ski-Doo de rendre cet essai possible. J’ai très hâte de vous livrer mes commentaires de fin de saison sur la Ski-Doo Summit X 154 2023.

Consultez d’autres articles sur les motoneiges Ski-Doo ici:

Auberge du Draveur - Motoneige