Mon essai du Arctic Cat Riot 9000 2023

La saison de motoneige s’est fait beaucoup attendre cette année, mais enfin ça commence et nous sommes déjà à la mi-janvier. J’attendais l’essai du ARCTIC CAT RIOT 9000 avec impatience depuis quelques semaines. Donc, quand Évasion Sport de Laterrière au Saguenay me l’a proposé, j’en étais très ravi.

Cette année (2023) Arctic Cat nous propose ce véhicule avec un moteur 4 temps. De plus, le modèle à l’essai est muni de la direction assistée (EPS) et de la suspension ajustable au guidon (ATAC) offert en option.

 

Arctic Cat Riot 9000 2023: machine hybride

Le RIOT est une machine hybride 50/50 soit dit en passant, que j’avais pu essayer l’année dernière munie cette fois-là du moteur 2 temps de 800 cc.

À la fin de cet article, je répondrai à la question suivante : Le Arctic Cat Riot 9000 avec EPS et ATAC 2023 répond-il aux 3 critères importants que je recherche dans une motoneige, soit la haute performance, la fiabilité et le confort?

Haute performance

Commençons par ce critère que je place pas mal en premier habituellement pour choisir une machine.

Le moteur de 998 cc turbo est très puissant et n’est pas pour les débutants je dirais. Il développe autour de 204 HP en sortant de l’usine et on le sent bien quand on appuie sur l’accélérateur.

Comme il n’y a pas 3 modes de performance, comme on voit chez d’autres fabricants, les HP sont toutes là en appuyant sur les gaz.

La chenille cobra 15 pouces x146 pouces x1.6 pouces dont est muni ce bolide aide aussi à la performance et est très silencieuse. Des pines ont été installées aussi par le concessionnaire, et ça donne du mordant pas mal je dirais.

Fiabilité

Ce critère est de plus en plus important pour ceux comme moi qui avale plusieurs kilomètres de sentiers par hiver. L’explication est simple, on veut partir, mais on veut aussi revenir de notre randonnée.

Ce moteur 4 temps turbo du fabricant Yamaha a fait ses preuves. Il munit d’autres véhicules de la gamme Arctic Cat comme le ZR Thundercat et aussi de la gamme Yamaha comme le Sidewinder depuis plusieurs années.  En ma connaissance, il est très fiable.

Confort

Plus je vieillis et plus ce critère prend de la place.  Avec les quelques éléments de confort dont dispose cette machine, ça me permet d’apprécier encore plus ma journée dans toutes les conditions.

  • Le siège chauffant, aaaahh ce fameux siège chauffant que je dispose aussi sur ma machine personnelle et que je ne pourrais plus me passer.
  • Celui-là est tellement performant que je crois qu’on pourrait faire cuire notre lunch dessus. Je n’ai pas pu le laisser en fonction sans arrêt, c’était trop chaud même à minimum.
  • La direction assistée (EPS), j’en ai parlé l’an dernier dans mon article sur le ZR Thundercat. C’est tellement un élément qui est rendu indispensable selon moi. D’autres fabricants devraient penser à en munir leurs bolides dans le futur.
  • La suspension (ATAC) ajustable au volant avec 3 niveaux (soft, med,firm) nous permet d’ajuster la fermeté en temps réel selon les conditions du sentier qui se dessine devant nous.  Malgré que ça fasse le travail et que c’est une belle option, je la trouve un peu raide et trop réactive.

Arctic Cat Riot 9000 2023

En conclusion: Arctic Cat Riot 9000 2023

Toute machine n’est pas parfaite peu importe la marque et ce serait un mensonge de vous dire que celle-ci l’est même si elle m’a fait de l’œil pas mal avec son super look et sa couleur rouge au lieu du vert qu’on connait chez ce fabricant.

Donc, je vous rappelle que c’est une machine hybride 50/50 et, au risque de me répéter pour ceux qui ont déjà lu un de mes articles, ça vient avec des compromis de posséder une telle machine.

Le plus gros compromis pour celle-ci, ce sont les skis qui sont faits large afin d’être capables de sortir du sentier pour aller jouer dans la neige.

Ce n’est pas le top de la conduite et des manœuvres en sentier même si l’écartement des skis est de 41,5 à 43,5 pouces comme sur les machines destinées à faire seulement du sentier.

Si j’en faisais l’acquisition je règlerais ce problème-là en installant des skis pour le sentier comme il y a sur le ZR Thundercat.  C’est donc très facile à régler pour moi, car je ne fais que du sentier.

Pour les autres qui veulent garder la polyvalence de leur bolide, je dois dire que ce n’est pas un très grave défaut et ne vous inquiéter pas avec ça, les skis de série qui viennent avec la machine vont tout de même bien un coup qu’on s’est habitué au sous-virage qu’ils font.

La question de départ

Alors pour terminer, il me reste à répondre à la question de départ : Le Arctic Cat Riot 9000 2023 répond-il aux 3 critères importants que je recherche dans une motoneige, soit la haute performance, la fiabilité et le confort? Et bien les amis, malgré les 2 petits défauts au niveau de la suspension et des skis (selon moi), je dois répondre OUI.

N’hésitez pas à consulter mes autres articles et ceux de mes collègues pour plus d’informations, car ça reste qu’une opinion de ma part et que chaque motoneigiste ne partage pas toujours la même.

BONNE RANDONNÉE!

D’autres articles sur Arctic Cat: