web analytics

Châssis Catalyst d’Arctic Cat fait l’unanimité au sein de l’équipe Motoneiges.ca!

Les attentes étaient grandes à la suite de l’annonce de la nouvelle plateforme Catalyst d’Arctic Cat. En effet, il s’était écoulé une douzaine d’années depuis l’introduction des châssis ProCross et ProClimb (ou Ascender). On se rappelle qu’en 2012, Arctic Cat avait souligné son 50e anniversaire en migrant la presqu’entièreté de sa flotte sur ces plateformes .

Pour 2024, le fabricant de Thief River Falls a limité l’utilisation du châssis Catalyst à quelques modèles.

Essai en montagne!

Mon collègue et pilote de montagne, Jim Norlander, a pu participer à une journée complète d’essai à la fin de janvier. Il a grandement été impressionné par les caractéristiques et surtout par le comportement des nouveaux M600 2024. Je vous invite d’ailleurs à lire son article à propos de son premier contact avec la version Catalyst de montagne .

Nos essais lors du Snowshoot

L’équipe de Motoneiges.ca était présente au Snowshoot où nous avons eu l’occasion de faire l’essai de la plateforme Catalyst dans plusieurs saveurs des modèles ZR600 (Sentiers), Riot/RiotX600 (Hybrides) et M600 (Montagne).

Peu importe le modèle, tous les membres de notre équipe sont unanimes en affirmant que Arctic Cat a très bien réussi son coup. En effet, le châssis Catalyst se compare très bien aux récents châssis offerts par les autres manufacturiers. « Ils ont fait leurs devoirs » mentionnaient plusieurs membres de l’équipe de Motoneiges.ca.

Mes premiers commentaires à chaud

Pour ma part, j’ai trouvé que la centralisation et la répartition du poids sont impressionnantes. C’est un bond de géant par rapport aux motoneiges construites sur le châssis ProCross. Ça n’a rien à voir !

La position de conduite est confortable et naturelle. On se sent immédiatement en confiance puisque la machine répond très bien aux changements de direction. En effet, ceux-ci ne demandent qu’un minimum d’effort même en virage serré. La conduite est légère et précise.

Certains de mes confrères trouvaient qu’on était assis relativement haut mais pour ma part, je préfère cela puisqu’on a une excellente vision sur le sentier. De plus, mes genoux restent à angle droit maximisant ainsi l’efficacité de la pression que j’exerce au niveau des cale-pieds dans les virages.

J’ai noté qu’un seul bémol lors de mes essais sur les motoneiges Catalyst. En effet, le garde pour le frein et celui de la courroie d’entraînement du barbotin (remplace le chaincase) peuvent devenir légèrement inconfortables pour les pieds à la longue.

Le moteur

Lors du Snowshoot, nous avons roulé à une altitude variant de 6 000 à 9 000 pieds, Le moteur C-TEC2 de 600cc offrait de bonnes performances pour sa catégorie compte tenu de l’altitude. Bien entendu, au niveau de la mer, je m’attends à environ 20% plus de performance. Ce moteur a subi quelques améliorations au niveau du vilebrequin, du système d’injection d’essence et également au niveau de l’échappement. Lors de mes essais, je dois avouer que cette motorisation offrait de très bonnes performances pour un engin de la classe des 600cc. Nul besoin de vous mentionner que j’ai particulièrement hâte de pouvoir rouler le Catalyst 600 au Québec !

En résumé

Suite à nos essais au Snowshoot, je peux affirmer qu’Arctic Cat fait un sérieux retour avec le châssis Catalyst. Cette plateforme est pleinement conforme aux plus récentes tendances observées dans l’industrie. Bravo Arctic Cat !

Plus à propos de la plateforme Catalyst

Restez à l’affût puisque notre équipe travaille présentement sur plusieurs articles à propos des modèles 2024 d’Arctic Cat et aussi des autres manufacturiers !

Bonne fin de saison !

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.

Pays de la Motoneige